Archives Mensuelles: mai 2013

portrait: lettre à celle que j’était à 16ans

Par défaut

J’ai lu aujourd’hui un billet très intéressant sur le blog de « des lego dans mes louboutins (http://deslegosdansmeslouboutin.eklablog.com/), il s’agissait d’écrire à celui ou celle que nous étions à l’age de 16ans, le principe me plait alors je vais me prendre au jeu, au passage vous en apprendrez un peu plus sur moi.

2602_1113769209554_4374287_n

Salut Lolo,

j’espère que tu vas bien et que tes exploits de l’été ne te montent pas à la tête. Tu vois cette confiance en toi que tu as depuis ton anniversaire et cette magnifique soirée avec tes amis, ne la perd pas, ne la perd jamais.

Qui suis je? Je suis celle qui a perdu cette confiance pendant pas mal de temps et qui approche maintenant de la trentaine, que de temps de gâcher…

L’année qui viens de s’écouler pour toi a été la plus belle et certainement la plus marquante de ta scolarité. Je sais, ce que tu retiens la, maintenant, c’est ton coeur brisé, mais laisse le partir. Ma puce, quoi qu’il arrive, vous ne vous échangerez plus un mots durant les 12 années à venir, alors à quoi bon se rendre malade et pour lui. Il sera heureux, et toi aussi, alors laisse. Mais n’oublie jamais, car ce chagrin est ce qui a guider tes choix pendant des années et c’est une bonne chose.

Garde bien les amis que tu as rencontré cette année, chouchoute les, aime les et supporte les, eux ne te lâcheront jamais, ils sont encore la d’ailleurs. Grâce a eux, tu es en vie, tu as rencontré ton bigouden en chef, et la petite fille dont tu as toujours rêvé dors tranquillement dans son lit. N’oublie pas, quoi qu’il arrive, ne refuse jamais une invitation de ton pote de St quay, son anniversaire est décisif dans ta vie. Et en septembre tu rencontreras un ami tellement fidèle que c’est lui qui te conduiras à la maternité. En ce qui concerne ta best, réconcilier vous, et vite, vous aurez besoin l’une de l’autre, elle sera toujours la, elle aussi. Sans oublier celle que tu ne rencontreras que dans un an, et mine de rien vous vous suivrez longtemps et elle te sera de bon conseil pour ta vie, pour ta fille, ton allaitement et le portage, comme quoi le lycée peut regorger de merveille.

La vie est courte et malheureusement tu vas l’apprendre trop vite. Un ami partira trop vite et tu en souffrira beaucoup car tu le connais depuis toujours.

Mais il y a une mort qu’il faut absolument que tu évites, rappel toi de ce prénom : Benjamin. Et sauve le, je t’en supplie, sauve le. Qu’il t’appelle à midi, ou à 3h du matin, réponds, va le chercher, ne le lâche pas, jamais ou c’est lui qui lâchera la vie. Si tu ne le fait pas, tu t’en voudras toute ta vie comme je m’en veux. Et ma fille, notre fille ma Lolo, ne connaitras jamais son parrain.

Garde en mémoire tout ce dont tu es capable et reste fidèle à tes valeurs, même si ce ne sont pas celle de la majorité. Eclate toi, amuse toi, mais ne confie jamais ta carte bancaire, sinon cela nous couteras presque 800euros qu’on aura dans l’os. Ta vie est belle je te le promet, belle comme une arrivée au monde de 2kg9 pour 47cm de tendresse.

Je t’embrasse ma poulette et à bientot

signé: le vieille toi

Prortait chinois de chez Mama’nonyme

Par défaut

A la fin de semaine une blogueuse que je suis régulièrement c’est à dire Mama’nonyme (http://mamanonyme.blogspot.fr/) a lancé un portrait chinois et comme le thème me correspond pas mal voila ma participation!! A mon tour j’attend vos lien pour voire vos réponses!

Si j’étais un conte de Disney, je serai:

La Belle et la bête, j’ai toujours adoré Belle et son comportement tellement rêveuse dans laquelle je me suis toujours reconnue.

Image

Si j’étais un personnage du Seigneurs des Anneaux:

Légolas, agile, intelligent et tellement sexy!!

Image

Si j’étais un couple de Prince/Princesse (tout contes confondus) , je serai:

Ariel et Eric, et oui la mer encore et toujours

Image


Si j’étais un personnage de la série Once upon a time, je serai :

Ruby, se serai le paradis de lui ressembler

Image

Si j’étais un membre de la famille Weasley (Harry Potter) , je serai:

Molly, mère poule, râleuse et attachante

Image


Si j’étais une créature fantastique, je serai:

Un phoenix également comme Mama’nonyme et voila mon phoenix perso en photo (pendant ma grossesse)

Image

Si j’étais une princesse de Contes de fées, je serai:

Gisele dans « il etait une fois »

Image

Si j’étais un des 7 nains, je serai:

Grincheux car c’est le surnom de mon homme

Image

 


Si j’étais un Conte (tous confondus) , je serai:

Simbad le marin

Image


Si j’étais l’une des Reliques de la mort, je serai: 
(Pour info les Reliques sont 3 objets: La baguette (magique) de Sureau est la plus puissante de toute, la pierre de résurrection « ressuscite » les morts, la cape d’invisibilité vous cache de tous regards. Choisissez l’objet qui vous intéresserait le plus!)

La pierre de résurrection, pensée tristounette à mon beau frère

Image

 

Allez, à ton tours envoi moi le lien de tes réponses!

 

 

Alcool Fête et Rock’N’Roll

Par défaut

5190_1172361954336_3772374_n

A première vu, pas grand chose à voire avec la parentalité me direz vous… Et bien si au contraire.

Dans mes « jeunes années », j’ai bien profité: boite de nuit jusqu’à l’épuisement, soirée étudiante bien arrosé (pour ne pas dire noyé). Il y avait des potes dans tout les coins, pas un moment seule à la maison. A cette époque c’était clope/vodka (caramel of course)/pote/musique, et avouons le, c’était bien mais pas tant que ça. Malgré tout je n’ai jamais été à rouler par terre ou a en oublié où j’étais ni mes valeurs, et j’avais 20 piges dépassé.

Puis j’ai rencontré ma moitié, et déjà, la vie sociale a commencer à se corser. Moins disponible, beaucoup moins sexy (jalousie oblige!) et la vie de couple a pris le relais, non sans une certaine nostalgie de notre part. Et puis maintenant je conduit et entre boire et conduire il faut choisir… Et puis les soirées qui dégénèrent dépassé les 3g ça coût vite très chère en mobilier… Donc très peu pour moi.

Et la Pepette est arrivée, toute fraîche, toute belle, toute neuve. Et de alcool fête et rock’n’roll on passe à couche, crise dentaire et bave de bébé. Et la où on croyait naïvement que les amis se réjouiraient de notre bonheur, qu’ils viendraient voire la merveille grandir, qu’ils viendrais manger et rigoler avec nous une fois la petite couché, on se rend compte que nos samedi soire se résume à comater devant Hawaï 5.0.

Non pas qu’on se coupe du monde, bien au contraire on ne demande que cela. Pour l’instant c’est le monde qui se coupe de nous, enfin surtout de moi. Vous comprenez, je suis pas intéressante et surtout je suis chiante car « on peut même pas boire ni fumer ». Naïvement je croyais qu’on venait nous voire, pas uniquement voire notre réserve d’alcool. Et apparemment il n’y a aucune différence entre boire un verre entre ami (ce que j’apprécie énormément) et boire à rouler sous la table. La première option étant apparemment dénué de tout bon sens aux yeux de la populace locale. Et pour la clope, bah  c’est quand même pas compliqué, vous faite comme moi c’est dehors, je choisi de m’intoxiquer, pas d’intoxiquer ma fille.

Ah oui mais j’oubliais que malgré tout ce que l’on peut dire c’est avec l’alcool que la fête est plus folle, c’est tellement mieux de ne plus se souvenir de quoique se soit le lendemain, de se battre, de risquer sa vie et son permis, sans parler du danger pour les pauvres gens qui passent par la par hasard.

Me voilà donc bannis à cause de ce que j’appelle mon bon sens et ma conscience. Parce que « je vais encore faire une réflexion si untel ou intel décide de prendre sa voiture après plus de 2 verre ».

Mon dieu, j’ai beau savoir dans mon coeur que mes raisons sont justifié, je souffre d’être mise à l’écart, d’être celle qu’on ne veut pas invité, mon conjoint oui mais si je pouvais éviter de venir se serait pas mal. Mais biensur on ne me le dit pas en face, on me fait des ronds de jambe et des « ma chérie ». Rejetée sous prétexte que je ne sais pas m’amuser. Et pourtant si vous saviez… Si j’avais confiance qu’une soirée ne partent pas en vrille et que ma fille ne risque rien (ni sur le plan physique que psychologique) alors je pourrais encore vous surprendre tout en étant sobre et tout à fait lucide sur mes actions.

Avant j’avais une vie sociale… Mais ça c’était avant… Maintenant j’ai grandit, et vous??