Archives Mensuelles: juillet 2012

Pour la grossesse, faite le plein de stresse!

Par défaut

Il était une fois, deux jolies bandes roses sur un test de grossesse… Et la c’est le début de la panique! Au début c’est tout beau tout rose, puis viens le temps des médecins, prises de sang, échographies etc. plein de mots sympa qui te feront peur pour tout mais surtout pour rien!

Si comme moi, la patience ne fait absolument pas parties de tes vertus, tu voudras ou a déjà voulut savoir si tout allais bien pour ton bébé en devenir, alors que tu en est à peine à 6 semaines d’aménorrhée! Dommage, à ce stade là on voit pas grand chose et quand le médecin t’annonce  » vous êtes sur de vos dernières règles? Je vois le sac mais pas l’embryon » toi tu entends « Oeuf claire » et quand il te dit « on se revoit dans 8 jours pour contrôler tu entends « fausse couche »… Oui oui je sais, je suis grave, on me le dit souvent…

S’en suit une longue, longue, mais alors très longue semaine et travaillant en laboratoire, j’ai dût faire 3 ou 4 BHCG (hormone de grossesse pour celles et ceux qui l’ignore), taux qui bien sur ne doublait pas en 48h…  Une catastrophe… Puis 8 jours plus tard un petit coeur tout plein de vie nous apparaissait à l’écran… Bilan : des cheveux gris et un budget mouchoir augmenté…

Quelques semaines plus tard, une prise de sang… Et non pas la Toxoplasmose, je suis immunisée (c’est moche hein?!), je veux ici parler de l’HT21 où par de savant calcule entre les différentes hormones, le tout associé à la clarté nucale (mesuré à l’échographie du 1ier trimestre), le medecin t’annonceras dans quelques semaines si la grossesse est (ou non) à risque pour la trisomie 21. Faut pas être pressé, environ 3 à 4 semaine pour le résultats…

Pour ma part au niveau médical, le stresse s’est un peu calmé pour les semaines suivantes, à condition de sentir ma pepette bouger évidement sinon c’était panique à bord!

Puis la 32SA est arrivée, avec son échographie… Placenta calcifié stade 3 qu’on m’a dit (« ah ok et? ») et petite tête (« et? »). Pour répondre à mes questions, juste une ordonnance sérologie CMV et un « on recontrôle  dans cinq semaines, mais vous n’irez pas à terme, surtout si bébé ne bouge plus vous venez tout de suite ».

Alors la, sous le coup de la surprise j’ai rien dit, mais une heure plus tard j’avais tellement de question que j’ai tout googliser… THE bêtise à pas faire! Bon, pour le CMV (veuillez comprendre CytoMégaloVirus) je savais déjà vu que je bosse en labo, en gros si tu choppe ce petit virus pendant la grossesse ton bout de chou il peut se retrouver handicapé et dans un sal état!

Pour le placenta, la c’était la pur panique, qui dit calcifié dit manque d’échange (oxygène, nutriments) mère/enfant avec risque d’arrêt cardiaque pour le foetus… et toi tu reste 5 semaines comme ça a surveillé que la pepette elle gigotte bien et à faire un monitoring tout les 2 jours à 25km de chez toi…

Et la bah t’es contente d’accoucher à 37 SA (mais ceci est une autre histoire….)

Une petite présentation

Par défaut

Qui suis-je?

Eh bien je me présente, Bigoumam, 26 ans, jeune maman depuis bientôt neuf mois. Bretonne, ça je pense que cela paraissait évident. Non? Ah bon… Et bien maintenant vous le savez!

Depuis quelques temps je me ballade sur la blogosphère des mamans et pour l’instant, même si j’avoue que je suis morte de rire avec certain blog, je n’y ai pas trouvé ma place. Je ne suis ni maternante, ni mère vieille école.

J’ai allaité, pas assez à mon goût (mais ceci est une autre histoire… ). Je porte ma pepette en écharpe de portage mais pas non plus toute la journée… Je lui cuisine des petits pots Bio mais à l’occasion (crise de flemmingite aïgue) il lui arrive de manger de l’industriel (je vous dit pas la tête qu’elle me tire dans ses cas là). Le cododo? Très peu pour moi! Chacune son lit dès le début même si l’envie de la garder près de moi 24h/24h était très forte, j’avais besoin (non pas envie mais vraiment besoin!) que mon lit se soit notre endroit à son père et moi (que le notre en mode égoïste!). Quant au « laisser pleurer bébé »… Oui mais non… Quand j’entends que « ça fait les poumons »… Euh non désolé, les poumons c’est moi qui les ai fait et je les ai livrés en parfait état de marche! A l’inverse je ne me précipite pas dès qu’elle nous fait entendre sa douce voix colérique!

Contrairement à des centaines de femmes, la grossesse pour moi c’est loin d’être épanouissant (ceci est encore une autre histoire!). L’accouchement? Je comprend pourquoi on dit la délivrance!!! Mais ma vie de mère, je l’aime , je l’adore, que dis-je… je la surkiffe! Me levé la nuit? Même pas peur! Et puis de toute façon Pepette dors jusqu’à 10h le matin depuis ses 4 mois…. La veinarde…
Alors voilà, moi qui est toujours écrit sur des cahiers bien caché encore aujourd’hui, j’ai décider de me lancer et de partager mes expériences, mes états d’âmes avec vous…

Mais rappelez vous toujours une chose, lorsque j’exprime une opinion, je ne la donne jamais comme étant LA bonne mais juste comme étant la mienne! Toute critique est acceptée tant qu’elle reste fondée et constructive.

Bonne lecture à toute et à tous

lettre à ma fille

Par défaut

Ma fille,

Il y a 18 mois, ma vie a changé, comme ça d’un coup d’un seul. Il y a 18 mois j’apprenais que tu avais décidé de venir faire une petite colloc’ de quelques mois avec moi ou plutôt, à l’intérieur de mon ventre… Une belle surprise.

En quelques heures à peine, tout mon univers s’est bouleversé. Moi la tête brulée, je suis devenue vulnérable… Attention, pas une petite chose frêle et délicate (la délicatesse, c’est vraiment pas mon truc), mais j’avais peur de tout, d’une chute qui te ferais du mal, d’un aliment qui te ferais du mal… Bref, alors que tu n’étais encore que des cellules en division, j’avais déjà peur pour toi.

Puis petit à petit mon corps à changer, pendant que toi tu prenais de plus en plus de place. Franchement, ma fille, la grossesse c’est pas drôle… Alors que mon corps de déformais et que toutes mes articulations me faisait mal chacune leurs tours, toi tu prenais un malin plaisirs à me torturer de l’intérieur « oh c’est quoi ça? Un estomac? Et si je m’en servais de sac de boxe? »…Merci ma fille…

Je voulais te dire aussi que je suis désolé de tout le stresse que tu as dût ressentir dans ton petit nids qui aurait pût être plus douillet. Mais bon tu sais les hormones, tout ça… Et puis ton père, le pauvre, il a pas bien compris tout ce qui nous arrivait à nous! Après tout on partageais un corps toi et moi forcément on se comprenais assez bien! Lui en dehors, il a tout subit! Je n’ai pas été très facile tu sais. Et ton père, il voyait que j’avais du mal avec tout ces changements, mais que voulais tu qu’il fasse? Tu sais pas? Et bien moi non plus… Alors il a été patient autant qu’il pouvait l’être en attendant ton arrivée.

Et puis tu nous a fait peur aussi! plusieurs fois! Tu as voulus sortir tôt, très tôt mais aussi trop tôt! 25 semaines d’aménorrhée! Non mais oh! Rend toi compte un peu! Mais je te comprend… La mort de ton parrain tu l’as ressenti comme moi… Ne t’inquiète pas, ma fille, ton père et moi on te parlera toujours de lui, et de la où il est, il veille sur toi.

A partir de ce moment la tu n’as pas arrêté de vouloir sortir! Mais j’ai réussi à te tenir au chaud presque jusqu’à la fin, alors que pourtant la colloc’ interne, franchement c’est vite compliqué! Et depuis je émerveille devant ta frimousse, tes mimiques et ton caractère! Tu n’es pas bretonne pour rien!

Voila ma fille, juste quelques petites lignes pour te raconter ton début de parcours, notre parcours à tout les trois… Toi la seule personne à pouvoir me griffer, me tirer les cheveux, me baver dessus (ou plutôt me noyer dans la bave!). Je t’aime ma fille.